Les secrets de Versailles

Après avoir étudié quelques énigmes de l’histoire l’année dernière (la bête du Gévaudan, Jack l’Eventreur, le monstre du Loch Ness, le triangle des Bermudes ou encore la zone 51), le club histoire se lance cette année dans la rédaction d’un journal qui porte sur les secrets de Versailles. L’objectif est d’aborder l’histoire sous un autre angle, de manière plus ludique. 18 élèves motivés, de la 6ème à la 3ème, travaillent chaque mardi midi sur ce thème.

Victoria Vanlierde, Taho Brousset, Taha Gharbi, Guillaume Thirouin et Louis Gojo ont mené des recherches sur la construction du château de Versailles. Siège officiel du pouvoir de 1682 à 1789, le château de Versailles est l’œuvre de trois architectes : Le Vau, Hardouin-Mansart et Gabriel. Sous Louis XIV, le palais est construit en plusieurs étapes ; il est en continuelles transformations jusqu’à la fin de l’Ancien Régime.

Célian Gianlupi, Paul Kayser et Kilian Gianlupi ont réalisé des biographies à propos de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Il faut savoir que Louis XIV transfère à Versailles le gouvernement du royaume en 1682. L’étiquette rigoureuse qui régit la vie quotidienne du roi, de sa famille et des courtisans a été admirée et imitée par les Cours étrangères. De 1722 jusqu’au début de la Révolution, le château de Versailles reste le siège du pouvoir royal. Louis XV puis Louis XVI conservent le cérémonial de Cour établi sous Louis XIV. Accordant une place importante à leur vie personnelle, ils font aménager des appartements privés.

Apolline Bernard, Clarisse De Bussy, Domitille Bleurvacq et Manon Damery ont mené des recherches sur les reines à Versailles. Marie-Thérèse, Marie Leszczinska, Marie-Antoinette, devenues reines par leur mariage avec le roi de France ne sont pas associées au gouvernement. Elles ont une fonction de représentation et doivent assurer la pérennité dynastique.

Lorenzo Camilo Dos Santos, Augustin Doisy et Sam Stramandino se sont intéressés aux jardins de Versailles. Louis XIV aime ces jardins autant et peut être plus que le château. Jusqu’à sa mort, il préside à leur aménagement ; il s’y promène souvent, y accompagne des hôtes de marque, des ambassadeurs étrangers. Il en fait le cadre de fêtes somptueuses surtout pendant sa jeunesse. Vers la fin de sa vie, il écrit un itinéraire que l’on peut toujours suivre aujourd’hui et dans lequel il indique la « manière de montrer les jardins de Versailles ».

Nathan Bouvier, Victor Manni et Samy Ressam ont mené des recherches sur le Petit Trianon, le Grand Trianon, le hameau de la reine, l’orangerie ou encore la pièce d’eau des Suisses. Sous l’influence de Madame de Pompadour, Louis XV décide la création d’un nouveau domaine, le Petit Trianon, où il puisse concilier son désir d’intimité avec son goût pour la botanique, l’agriculture et les sciences naturelles. A partir de 1749, sont construits la nouvelle Ménagerie, le Pavillon français, le Jardin botanique puis en 1762, le château du Petit Trianon. Louis XVI donne le domaine du Petit Trianon à la reine Marie-Antoinette qui fait aménager le Jardin anglais puis le Petit Théâtre et le Hameau. Le Grand Trianon représente sans doute l’ensemble de bâtiments le plus raffiné de tout le domaine de Versailles.

Fabien Maucourant – Professeur d’Histoire – Géographie

Le Journal : Les secrets de Versailles

 

 

Sortie au château de Versailles